Chargé·e de production spectacle vivant

Du 30 août 2017 au 12 janvier 2018

Conventionnée par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée pour 2016 / 2018

Candidatures clôturées.

Cette action de formation s’adresse à des personnes en voie de professionnalisation visant l’exercice du métier de chargé·e de production dans le secteur de la culture et du spectacle vivant (création de structure, événement, poste, etc).

Documents à télécharger

logo_pdf 
  • Candidatures clôturées. Ouverture des candidatures pour la prochaine session : janvier 2018.

Dates - Durée - Coût - Lieu

Dates et durée

Du 30 août 2017 au 12 janvier 2018.

La formation dure 582 heures (337 heures de théorie en centre / 245 heures de stage en entreprise).

Coût

10 places financées par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée
5 places ouvertes aux autres financements (nous contacter pour un devis personnalisé).

Lieu

Avant-Mardi – 17 rue Valentin 31400 Toulouse

Objectifs pédagogiques

Enseigner les notions administratives, juridiques, sociales et techniques indispensables à l’exercice du métier de chargé·e de production, en proposant 337 heures de théorie et 245 heures de stage en entreprise.

A l’issue de la formation, vous serez en capacité de :

> Identifier les parties prenantes impliquées ou à mobiliser dans le/s projet/s de production
> Construire une grille budgétaire, analyser des budgets
> Analyser ou étudier la faisabilité d’un projet de production
> Évaluer une fiche technique de spectacle et en discuter avec les responsables techniques
> Identifier les ressources humaines et les moyens techniques et matériels nécessaires à la réalisation du projet de production, entretenir un réseau d’artistes, de techniciens, de prestataires et le/s mobiliser selon les besoins
> Évaluer les moyens et les contraintes techniques du projet de production
> Expliciter les étapes, les moyens et les contraintes du projet et les communiquer auprès des parties prenantes du projet de production en vue de décisions adéquates
> Négocier des ajustements d’organisation et de moyens avec les parties prenantes du projet de production
> Contribuer au respect des réglementations liées au spectacle vivant : droit social, règlements de sécurité, droit commercial, propriété intellectuelle…
> Pour les projets internationaux, identifier les lieux ressources et rechercher les informations relatives aux réglementations des pays concernés liées au spectacle vivant

Public et prérequis

Public :

Demandeur d’emploi (catégorie 1, 2, 3), intermittent ou non ayant le projet de se professionnaliser dans le secteur de la production et pouvant justifier d’un minimum d’expérience dans le domaine, répondant aux prérequis indiqués en page 8 du dossier de candidature.

Les personnes qui participeront à l’action devront justifier d’au moins quatre expériences professionnelles ou extraprofessionnelles dans le secteur du spectacle vivant durant les deux dernières années (contrat, attestation de bénévolat, stage…). Elles devront également présenter des objectifs professionnels et un projet validé (dossier de positionnement, bilan de compétences, étude de marché…) dans le secteur du spectacle vivant, en lien avec la formation.

Prérequis :

1. Critères administratifs :

• Être âgé·e de 18 ans au minimum.

• Diplôme : niveau Baccalauréat (IV).

+ Pour les personnes candidatant sur une place financée par la Région :

• Être demandeur·se d’emploi (catégorie 1, 2 ou 3).

• Ne pas avoir bénéficié d’une formation qualifiante financée sur fonds publics dans les douze mois précédant le début de la formation visée.

2. Compétences comportementales liées au métier envisagé :

• Capacité à suivre une formation à temps plein durant trois mois.

• Avoir de bonnes qualités relationnelles (aptitude au travail en équipe).

• Avoir une grande motivation.

• Résistance au stress et à la fatigue.

3. Expérience professionnelle :

• Avoir un projet professionnel en lien avec la production de spectacle, validé par de l’expérience professionnelle.

• Avoir au moins 4 expériences sur les deux dernières années civiles (fournir justificatifs).

Peuvent être étudiés les contrats, attestations employeurs, attestations bénévolat (si activité confiée en lien avec la production et précisée sur l’attestation), PMSMP via Pôle Emploi (fournir bilan), stage en entreprise (fournir convention ou attestation)…

4. Connaissances générales :

• Bonne culture générale.

• Forte sensibilité pour le milieu du spectacle et de la culture.

• Niveau seconde générale en informatique et anglais.

• Être familiarisé·e à l’utilisation des ordinateurs (navigation web, bureautique, mailing, etc).

5. Connaissances professionnelles :

• Il est souhaitable d’avoir au préalable une certaine connaissance du milieu du spectacle et notamment du secteur de la production (par exemple les conditions d’exercice du métier), suffisamment pour pouvoir se projeter de manière réaliste dans le métier de chargé·e de production.

Nous nous efforcerons également de privilégier l’égalité hommes / femmes au niveau du recrutement.

Parmi les personnes possédant les prérequis cités ci-dessus, sont prioritaires en premier lieu les personnes issues de dispositifs régionaux prioritaires (POI, ER2C, pass insertion, pass emploi, CIVIS renforcé, ANI, PLIE, ambition apprenti), ainsi que les personnes non diplômées.

Programme

Le programme de la formation est présenté sous forme de blocs de compétences liées aux principales activités d’un·e chargé·e de production, selon le référentiel métier « Chargé·e de production » de la CPNEF-SV.

Sous réserve de modifications.

1. Module insertion professionnelle (42 heures)

Ce module permet aux stagiaires d’évaluer la formation (théorique et pratique), de reformuler et/ou de déterminer l’avancée de son projet professionnel.

2. Organiser une production dans le secteur du spectacle vivant (91 heures)

Présentation du secteur spectacle vivant

Environnement professionnel

Enjeux et perspectives

Les 5 étapes d’un cycle de production

Le montage de projet

Enjeux de la construction d’un projet de production

Les 5 étapes de construction d’un projet de production

Cadre réglementaire et juridique du secteur

Bases réglementaires

Les entrepreneurs

L’artiste-interprète

Formes juridiques des entreprises

L’organisation de spectacles

Focus sur les droits d’auteur

Cadre social, gestion de la paie

Dispositions générales

Le contrat de travail

Déclarations et démarches administratives relatives

Les autres types de contrats, les statuts particuliers

Comprendre et réaliser une fiche de paie

Le statut d’amateur et de bénévole

Notes d’actualités, questions sociales

Établir une facture

Focus sur l’intermittence du spectacle

L’intermittence

Cadre de l’embauche dans le secteur du spectacle vivant

Cadre social – embauche et règlementation

Fiche de paie

Le fonctionnement associatif

Introduction

Fonctionnement d’une association

Quelques éléments pour le montage d’un projet associatif

Le choix ou non de la fiscalisation

Les modes de contractualisation dans le spectacle

Introduction

Les différents types de contrats commerciaux

Les annexes

La réduction des risques en milieu festif

Introduction – une question participative

Usages de substances psychoactives – définition, données, risques

Le cadre légal et les obligations

Prévenir et réduire les risques

Discussion et évaluation

Témoignage(s) de représentant(e)s des collectivités et/ou de l’Etat

3. Module – Gestion budgétaire et financière d’une production, recherche de financements (92 heures)

Initiation à la comptabilité

Introduction

Présentation et opérations courantes

Définition et rôle du compte de résultat et du bilan

Analyse des données du compte de résultat et du bilan

Démonstration de l’utilisation d’un logiciel de comptabilité (type Ciel compta)

Les fondamentaux de la fiscalité associative

Notions de fiscalité

Les différents impôts et taxes

La TVA appliquée au secteur culturel

Les fondamentaux d’Excel appliqué à la production

Le contenu de ce module sera ajusté en fonction du niveau global des participant(e)s.

Les basiques à connaître

Les trucs et astuces pour aller plus loin

Les différents graphiques possibles

Les tableaux croisés dynamiques

La maîtrise du budget de production

La gestion de la trésorerie

La boîte à outils : exercices pratiques

Utiliser Excel en tant que base de données

Présenter ses données avec Powerpoint

Le montage budgétaire d’une production

Les différents types de budgets

Spécificités du pilotage des budgets de production dans le secteur culturel

Les étapes de la réflexion budgétaire

Analyse et chiffrage du projet artistique

L’évaluation du prix de vente d’un spectacle

Suivi budgétaire, gestion, bilan et rendu des comptes

Les financements publics

Les collectivités, qui finance quoi ?

Élaborer un dossier de demande de subvention

Mise en œuvre

Les financements privés – partenariats, mécénat, sponsoring

Mécénat, parrainage

Les partenariats privés

Rechercher des partenaires privés

La relation aux partenaires privés

Financement participatif, crowdfunding

Les financements professionnels

Présentation

Les aides liées à la loi de 1985

Les aides liées à la taxe sur les spectacles de variétés

Exercices pratiques et ressources documentaires

4. Planifier et coordonner la production au sein d’une équipe (112 heures)

Les fondamentaux techniques

Introduction

Notions techniques basiques

Les étapes de travail des techniciens – enjeux et interactions avec la production :

Cas pratique / évaluation : lecture et analyse de fiches techniques.

Élaboration et planification de la production – Gestion opérationnelle

Le budget prévisionnel

La préparation technique

Analyse des besoins et organisation

Élaboration et planification de la production :

La billetterie : classique et dématérialisée

Le catering, les hébergements, les runs

L’accueil des artistes et la gestion de leurs besoins

La gestion des bénévoles

Savoir-être

Analyse des besoins et méthodologie d’organisation d’une tournée

Construire un dossier technique de tournée adapté aux différents lieux d’accueil

Les outils indispensables

Préparation et déroulement

Tournée à l’international

Spectacles en plein air : autorisations spécifiques liées à la mise en œuvre

Régie générale et sécurité des ERP

La fonction du/de la régisseur(se) général(e)

Sécurité incendie dans les ERP

L’accueil du public PMR / les DPS

Les fondamentaux de la sécurité au travail

L’activité du/de la régisseur(se) général(e)

Accueillir en anglais des équipes techniques et artistiques

Le module sera articulé autour d’une participation active des stagiaires. Il s’agit d’organiser des jeux de rôle afin de les amener à s’exprimer et être à l’aise dans la communication. L’objectif de fin de module étant que chacun sache sur quoi il doit travailler pour améliorer sa communication en anglais.

Les équipes et les personnes

Les lieux de la manifestation

Les temps de la manifestation

La vie lors d’une manifestation

Les documents à comprendre

La diffusion : prospection, ciblage, négociation et vente d’un spectacle

Le métier de chargé·e de diffusion

Stratégies de diffusion

Les outils utilisés

Communiquer autour d’un projet

Définition : qu’est ce que la communication ?

Les enjeux de la communication culturelle

Stratégies de communication, plan de communication

Les supports de communication (print et web)

Communication visuelle et « print »

Les formats d’images en fonction des supports à créer

Communication digitale

La programmation artistique

Organiser un événement éco-responsable

Le développement durable – éléments clés

Pourquoi réduire l’impact d’une manifestation sur son environnement ?

Les domaines d’action

Supports et sites ressources

L’économie sociale et solidaire : repères

L’écosystème de l’ESS

Les acteurs et ressources en Région

Inscrire son projet culturel dans le champ de l’ESS

5. Module – Stage en entreprise (245 heures)

La période de stage en entreprise, 245 heures (7 semaines) se déroulera dans un établissement choisi et démarché par le/la stagiaire, du lundi 13 novembre 2017 au lundi 08 janvier 2018 (pause pendant les congés de fêtes de fin d’année).

Avant-Mardi oriente et conseille le/la stagiaire dans ses démarches lors des temps spécifiques dédiés (répartis tout au long de la formation) : mise à disposition de bases de données, listings de sites Internet ciblés, etc.

Il est conseillé de débuter sa recherche de lieu de stage en amont de la formation.

Intervenants - Méthodes pédagogiques - Validation

Intervenant.es

Professionnels en activité du spectacle vivant.

Méthodes pédagogiques

• Cours théoriques ponctués d’exercices de mise en pratique / témoignages professionnels.

L’ouvrage Profession entrepreneur de spectacles est remis aux stagiaires en support de cours. Guide pratique de la production et de l’organisation de spectacles vivants par Philippe Audubert, édité par les éditions de l’IRMA. Cet ouvrage de référence prend en compte notamment les nouveautés et modifications concernant la création d’entreprise, le droit du travail. Il compile tous les renseignements nécessaires (exemples de contrats, adresses utiles, conventions collectives, dispositifs d’aide, modes de gestion) à la réussite de ses activités dans ce domaine.

Validation

• Attestation de présence et attestation de formation.

Modalités de candidature

• Sélection sur dossier et entretien. Ouverture des candidatures : janvier 2018.

Financement et indemnisation

Financement

•    10 places financées par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée
•    5 places ouvertes aux autres financements (nous contacter pour un devis personnalisé).

Indemnisation

Pôle emploi pour les personnes ayant des droits ouverts.

Indemnisation Région (ASP) pour les personnes n’ayant pas de droits ouverts.

NB : en ce qui concerne le calcul des heures pour l’ouverture de droits à l’intermittence :

  • toute personne suivant une formation et étant indemnisée par le Pôle emploi durant toute ou partie de cette période ne pourra faire valoir aucune heure de formation pour le calcul de ses heures.
  • toute personne suivant une formation et étant rémunérée par l’ASP (concerne les personnes n’ayant pas droit à une rémunération Pôle Emploi) pourra faire valoir jusqu’à 338 heures de formation pour le calcul de ses heures.

Dans tous les cas, seul le Pôle emploi est habilité à vous délivrer des informations personnalisées. Merci de contacter directement votre agence ou le 3949.

Merci à tous nos partenaires et à toutes les structures accueillant les stagiaires dans le cadre du stage en entreprise.