L’éclairage scénique : les fondamentaux

Documents à télécharger

 

logo_pdf

Dates - Durée - Coût - Lieu

Dates

Du 13 au 24 février 2017

Durée

10 jours – 70 heures

Coût

1750 €

Nous proposons des tarifs préférentiels pour les financements Pôle emploi (AIF) et les auto-financements – devis sur demande.

Lieux

Du 13 au 17 février 2017 : Espace Monestié (Plaisance du Touch) – Lignes bus Tisséo n°65 et n°67

Du 20 au 24 février 2017 : Centre culturel Le Moulin (Roques) – Lignes bus Tisséo n°50 et n°52

Objectifs Pédagogiques

  • Présenter les différents éléments et aspects techniques abordés lors d’un éclairage de spectacle.
  • Donner les bases fondamentales de l’éclairage scénique afin d’orienter le stagiaire néophyte dans une dynamique d’auto-formation et d’auto-expérimentation.
  • Pour les plus initiés, le but est d’acquérir une base de travail directement fonctionnelle.

Public concerné et prérequis

Techniciens, musiciens ou tout public souhaitant acquérir les notions de base concernant la lumière de scène.

Programme

Jour 1 :

Notions fondamentales de l’éclairage scénique : Visite de la structure (salle, scène, coulisses). Atelier projecteur à lentille : fonctionnement, accroche, réglages. Notions d’optique, expérimentation et mesures. Notions générales en électricité : les branchements, les normes, les appareils de mesure. Les règles de sécurité. Puissance, intensité, tension, diamètre des conducteurs, calibre des disjoncteurs. Calculs et exercices de branchements. Confection d’un road-book technique.

Jour 2 :

La géographie du plateau : Termes spécifiques du spectacle, l’espace scénique du lieu d’accueil. Exercices de familiarisation avec le vocabulaire. Les gradateurs, les lignes, le patch. Apports théoriques : la lumière, la vision, les sources, la température de couleur, les filtres. Ateliers d’application et d’expérimentation : le spectre lumineux, comparaison entre différentes sources, la réaction de l’œil, essais de filtres colorés, synthèse additive et soustractive, l’intensité.

Jour 3 :

Les buts de l’éclairage scénique : Apports théoriques sur la visibilité, le relief, l’ambiance. Les moyens de l’éclairagiste : les sources, les directions, la coloration, l’intensité. Ateliers pratiques sur les directions : la face, les latéraux, les contre-jours, les douches, les sols…

Jour 4 :

La maîtrise de la couleur : Apports théoriques sur l’emploi de la couleur : effets de contrastes et d’harmonies, ambiance colorée, la “lumière décor” très utilisée en concert. Travaux pratiques sur l’emploi de filtres colorés. Créer une lumière réaliste à différentes heures de la journée. Créer une ambiance psychologique. Essai de spatialisation des couleurs.

Jour 5 :

La formation du regard de l’éclairagiste : Tour d’horizon de références incontournables en matière de peinture, photographies, cinéma, BD et spectacle… Travail d’analyse de quelques images. Exercices pratiques.

Jour 6 :

Création d’une lumière de scène et élaboration d’un plan feu : Méthode de travail, atelier de création individuelle sur plusieurs cas de figure : pièce de théâtre, chorégraphie, concert… Analyse et comparaison en groupe des travaux des stagiaires. La transmission de l’éclairage scénique : le plan feu, la feuille de patch, la fiche technique. Etude de quelques exemples et d’un dossier spécifique au travail de stage.

Jour 7 :

Le montage d’une implantation : De la lecture du plan feu à sa mise en place : branchements électriques, le patch (lignes, baie de brassage, patch électronique), l’assignation DMX, réglage des projecteurs, règles de sécurité.

Jour 8 :

Fonctionnement de la console d’éclairage : La création des états lumineux, la programmation des effets, apprentissage des méthodes de restitution. Exercices de manipulation. Méthode de travail pour l’élaboration de la conduite.

Jour 9 :

Approfondissement des univers visuels : A partir du plan feu existant, exploration de plusieurs univers visuels possibles. Approfondissement du travail sur la création de l’image scénique, l’interaction des moyens mis en œuvre pour satisfaire les exigences du spectacle. Expérimentation des phénomènes optiques.

Jour 10 :

Bilan et clôture du stage : Apports théoriques sur l’éclairage de spectacles en extérieurs, événementiels, son et lumière… Synthèse du stage, approfondissement, questions diverses, révision des lacunes, inventaire des sources bibliographiques. Analyse globale du champ professionnel : les acteurs, les enjeux, les rapports de force en présence.

Intervenants - Méthodes pédagogiques - Validation

Intervenants (en cours de définition) :

Eric Dessaint, régisseur lumière

Pierre-Jean Mauriès, régisseur lumière

Pierre Pasquet, régisseur lumière

Méthodes pédagogiques :

Alternance entre théorie et pratique. Formation dans une salle de spectacle équipée, encadrement par des professionnels en activité.

Validation

Attestation de formation, attestation de présence

Modalités d’inscription - Financement

Modalités d’inscription

Effectif limité à 12 personnes. Les inscriptions se font par arrivée des dossiers complets.

Inscription sur dossier (voir partie « Documents à télécharger ») à nous renvoyer complété accompagné d’un CV et :

– dans le cas d’une demande de financement (Afdas ou autre opca notamment) : de la copie de la demande de prise en charge ou de l’accord de prise en charge.
– dans le cas d’un financement employeur : une convention de formation signée par l’employeur et notre organisme (nous contacter pour l’établir)
– dans le cas d’un financement personnel : du règlement (chèque d’acompte – encaissé une semaine avant la formation –  et chèque de solde – encaissé à l’entrée en formation).

Le dossier sera définitivement validé sous réserve de la production d’un accord de prise en charge ou du règlement complet.

Date limite d’inscription : un mois avant le début de la formation (dossier + règlement ou accord de prise en charge).

Pour plus d’informations consultez notre page « Les modalités d’inscription » ainsi que nos conditions générales de vente (disponibles sur les dossiers d’inscription 2016/2017).

Financement

Se reporter à la page Financements.
Il incombe au demandeur de se renseigner auprès de l’organisme sollicité pour un financement sur les délais de traitement de sa demande. L’accord de financement devra être validé au plus tard 15 jours avant l’entrée en formation.