Technicien.ne son spectacle vivant

Du 10 novembre 2017 au 25 mai 2018

Conventionnée par la Région Occitanie pour 2016 / 2018

Date limite de candidature : lundi 18 septembre 2017 (inclus)

 

 

Documents à télécharger

 

logo_pdf 

 

Dates - Durée - Lieu

Dates

Du 10 novembre 2017 au 25 mai 2018.

Durée

792 heures (dont 245 heures en entreprise).

Lieux

Les cours se dérouleront à Toulouse et en Région – en cours de positionnement (Le Metronum, Studios Césame, Art’Cade…).

Coût de la formation et indemnisation

Coût

12 places financées par la Région Occitanie.

Pas d’autres possibilités de prise en charge.

Indemnisation

Pôle emploi pour les personnes ayant des droits ouverts.
Pour les personnes non indemnisées Pôle emploi, possibilité d’indemnisation Région pendant la formation, qui sera étudiée une fois la sélection faite avec le pôle formation.

Important :
en ce qui concerne le calcul des heures pour l’ouverture de droits à l’intermittence, il faut savoir que le cadre est le suivant :
– toute personne suivant une formation et étant indemnisée par le Pôle emploi durant cette période ne pourra faire valoir aucune heure de formation dans le calcul de ses heures.
– toute personne suivant une formation et étant rémunérée par l’ASP (concerne les personnes n’ayant pas droit à une rémunération Pôle emploi) pourra faire valoir jusqu’à 338 heures de formation pour le calcul de ses heures.

Dans tous les cas, seul le Pôle emploi est habilité à vous délivrer des informations personnalisées. Merci de contacter directement votre agence ou le 3949.

Objectifs pédagogiques

  • Acquérir les bases fondamentales techniques pour mettre en place, régler et exploiter un système de sonorisation complet.
  • Adopter une attitude professionnelle et les bons réflexes en situation d’exploitation.
  • Permettre à des personnes ayant déjà une expérience et un projet professionnel de connaître et d’approfondir les techniques de sonorisation pour s’insérer dans le milieu professionnel.
  • Délivrance à l’issue d’un examen du titre d’habilitation électrique B1VBR / BE manœuvre.
  • Délivrance à l’issue d’un examen certificat de compétences professionnelles en gestion sonore.

Public et prérequis

Demandeur.se d’emploi ayant le projet de se professionnaliser dans le domaine de la sonorisation de spectacles, répondant aux prérequis suivants :

1. Critères administratifs (âge, diplôme, certificat médical…) :

  • Être âgé.e de 18 ans au minimum.
  • Être demandeur.se d’emploi (catégorie 1, 2 ou 3).
  • Diplôme : au minimum le niveau Diplôme National du Brevet.
  • Ne pas avoir bénéficié d’une formation qualifiante financée sur fonds publics dans les douze mois précédant le début de la formation visée.

2. Aptitudes physiques :

  • Être en bonne forme physique, en capacité de porter des charges lourdes.
  • Ne pas avoir de contre-indication (problèmes d’audition, problèmes de dos, vertiges, problèmes de vue).
  • En cas de handicap, à voir au cas par cas.

3. Compétences comportementales liées au métier envisagé :

  • Avoir de bonnes qualités relationnelles (aptitude au travail en équipe).
  • Avoir une grande motivation.
  • Résistance au stress et à la fatigue.
  • Capacité de concentration.
  • Sens de l’organisation et de la méthode.
  • Facilités d’adaptation : technique / horaires / à l’environnement de divers événements culturels.

4. Expérience professionnelle :

  • Avoir un projet professionnel en lien avec le domaine de la sonorisation, validé par de l’expérience professionnelle.
  • Avoir une expérience professionnelle d’au moins un an est souhaitable (fournir justificatifs).
  • Le cas échéant : avoir au moins 3 expériences sur la dernière année (fournir justificatifs) > Peuvent être étudiés les contrats, attestations employeurs, attestations bénévolat (si activité confiée en lien avec la sonorisation et précisée sur l’attestation), PMSMP via Pôle emploi (fournir bilan), stage en entreprise (fournir convention ou attestation)…

5. Connaissances générales :

  • Niveau seconde générale en informatique, anglais et mathématiques.
  • Posséder des notions de base en électricité.
  • Être familiarisé.e à l’utilisation des ordinateurs.
  • Avoir une culture musicale variée.

6. Connaissances professionnelles :

  • Il est souhaitable d’avoir au préalable une certaine connaissance du milieu du spectacle et notamment du secteur technique (par exemple les conditions d’exercice du métier), suffisamment pour pouvoir se projeter de manière réaliste dans le métier de technicien.ne son.

Nous nous efforcerons également de favoriser l’égalité hommes / femmes dans le recrutement.

Parmi les personnes possédant les prérequis cités ci-dessus, sont prioritaires en premier lieu les personnes issues de dispositifs régionaux prioritaires (POI, ER2C, pass insertion, pass emploi, CIVIS renforcé, ANI, PLIE, ambition apprenti), ainsi que les personnes non diplômées.

Programme

Sous réserve de modifications.

Le programme de la formation est présenté sous forme de blocs de compétences liées aux principales activités d’un technicien son, selon le référentiel métier « Technicien.ne son », réalisé par l’AFDAS, la CPNEF-SV, la Cartonnerie (Reims), le GIP (Reims), le SMA, le PRODISS, avec le soutien de la Région Champagne-Ardenne et du Fonds Social Européen. Vous pouvez télécharger ce référentiel sur le site de la CPNEF-SV (ici).

• Module « Préparer, conditionner et entretenir le matériel de sonorisation » – 161 heures

  • Connaissance des métiers du son.
  • Connaissance de l’environnement d’une salle de spectacle.
  • Vocabulaire technique et langage utilisé couramment par les technicien.nes.
  • Compréhension et analyse du secteur professionnel du spectacle vivant.
  • L’onde sonore dans l’air.
  • La chaîne sonore, les ondes sonores.
  • Les équipements et éléments composant un système de diffusion.
  • Lecture et analyse d’une fiche technique.
  • Notions d’électricité et de physique appliquées / Les risques électriques : la phase électrique, la symétrie, le voltage, le câblage, soudures et connectiques, réalisation d’un boîtier testeur de câbles.
  • Préparation du matériel lors des travaux pratiques, montage, démontage rangement.

• Module « Implanter en sécurité un système de sonorisation, assister le régisseur et savoir exploiter un système son simple » – 231 heures

  • Réglage des systèmes de diffusion.
  • Pratique des consoles de mixage.
  • Mixage musique, effets, traitements.
  • Les technologies HF.
  • Les technologies réseau appliquées à l’audio.
  • Techniques audio-analogiques.
  • Prédiction et installation des systèmes line source.
  • Le logiciel ProTools

# Travaux pratiques en petits groupes :

– Sensibilisation aux logiciels de mesure audio.

– Installation, équalisation d’un système, patch.

– Routing insertion.

– Atelier écoute critique / couple stéréo.

 Les stagiaires participent à des travaux pratiques en petits groupes. Ils travaillent avec des musiciens, encadrés par les intervenants, sur un atelier batterie, un atelier voix, puis sur un atelier groupe live. Durant cet atelier, ils enregistrent le groupe et réalisent un CD, qui pourra servir de maquette au groupe.

 Objectifs

  • Permettre aux stagiaires de réaliser un acte de sonorisation en situation réelle,
  • Sensibiliser les musiciens à la problématique de la sonorisation,
  • Permettre aux stagiaires l’essai de divers micros et d’effectuer un placement avec un système de sonorisation complet,
  • Les mettre en situation de prise de son instrument et voix avec retour,
  • Mettre musiciens et stagiaires en situation réelle de scène et d’enregistrement.

# Mise en situation réelle en salle de spectacle :

Durant cette semaine située à mi-chemin entre le parcours théorique et le stage en entreprise, les 12 stagiaires sont divisés en deux. Chaque groupe part une semaine sur un lieu de spectacle après une journée de préparation du matériel de sonorisation chez le prestataire son (Audio-lum). Dans la salle, les stagiaires travaillent en binôme sur différentes postes (travail sur le plateau, prise de son façade, prise de son retours, mixage du son), avec des groupes de musique.

Ainsi, les stagiaires font le point sur leurs compétences et lacunes, et peuvent alors revoir les points sensibles, tout en devant respecter le cadre de travail réel d’un.e technicien.ne (contraintes techniques, horaires, relation aux personnels techniques de la salle). Durant cette semaine, seront traités :

– Déchargement et montage du matériel,

– Étude du lieu, contrôle du fonctionnement,

– Savoir mettre en place un système de sonorisation dans un lieu,

– Savoir faire une balance avec des musicien.nes,

– Pouvoir sonoriser un groupe de musicien.nes de façon professionnelle en situation de concert,

– Démontage, entretien, nettoyage, rangement du matériel, débriefing avec les intervenants.

• Module « Construire son écoute critique et adapter sa pratique aux choix musicaux » – 56 heures

  • Notions de psycho-acoustique et d’acoustique des salles et musicale.
  • Techniques audio analogiques : bases audio analogiques, liaisons asymétriques et symétriques, indicateurs de niveau, correcteurs fréquentiels, consoles, traitement dynamique.
  • Techniques de diffusion, les enceintes.
  • Techniques et formats audionumériques.
  • Écoute objective et écoute critique : analyse de l’image sonore, conditions d’écoute.
  • Prise de son : les microphones, théorie et pratique de la prise de son stéréophonique, les couples de prise de son, les DI (boîtiers directs), les correcteurs paramétriques…
  • Sonorisation : public adress, retour plateau, sonorisation d’un concert.
  • Consoles numériques Yamaha.
  • Mixage musique : traitement dynamique, réverbération, égalisation, méthodologie.
  • ProTools : techniques, montage, enregistrement, mixage.
  • Appréhender les différentes problématiques relatives au réglage des systèmes de diffusion.
  • Technologies HF.
  • Technologies Réseau appliquées à l’audio.
  • Prédiction et Installation de systèmes type line source.
  • Console Soundcraft Vi6, Systèmes de diffusion line source D&B.
  • Passage du certificat de compétences professionnelles (CCP) en gestion sonore (CPNEF-SV).

Durant cette partie, 35 heures sont consacrées à des examens, validations de connaissances notées : habilitation électrique, bilan intermédiaire, révision des acquis, correction de TP, évaluations écrite et orale…

• Module « Pérenniser son parcours professionnel et développer ses compétences » – 99 heures

  • Passage de l’habilitation électrique B1BR : titre habilitant les personnes à pouvoir travailler dans un environnement électrique hors ou sous tension.
  • Journée sur les risques auditifs, donnant lieu au passage d’un examen pour l’obtention du Certificat de Compétences Professionnelles « Gestion Sonore ».
  • Le cadre général et juridique du spectacle : la licence, le cadre règlementaire, les employeurs occasionnels, l’environnement juridique du spectacle.
  • Le cadre social : contrats du spectacle, le régime d’intermittence, méthodes de calcul des droits, les caisses sociales, les congés spectacles.
  • Le droit à la formation : principes, prises en charge possibles, formations prioritaires, délais de carence.
  • Techniques de recherche d’emploi.
  • La réduction des risques en milieu festif.
  • Visite de lieux (Le Bikini, Audio-Lum…).

Accompagnement par l’équipe pédagogique : recherche de stage, suivi, bilans et entretiens durant la formation. Tout au long de l’enseignement théorique, Avant-Mardi aide les stagiaires à réfléchir sur leur insertion professionnelle, en fonction des besoins. Dans un souci croissant de qualité de la prestation, Avant-Mardi privilégie une volonté d’insertion professionnelle. Nous mettons donc à disposition des stagiaires les outils, le temps nécessaires à la réflexion sur leur insertion professionnelle et à la recherche d’emploi. Des journées sont spécialement prévues pour des regroupements (réunions collectives et intermédiaires, bilans, évaluations, etc.).

Lors d’une réunion-bilan intermédiaire (à mi-parcours) et d’une réunion-bilan finale, des questionnaires sont soumis aux participant.es afin d’évaluer à chaque étape les connaissances acquises. De la même façon, des journées consacrées à la recherche d’entreprises seront aménagées afin de faire le point sur la recherche d’entreprises d’accueil et éventuellement de les orienter en cas de difficultés.

• Module « Stage en entreprise » – 245 heures

La période de stage en entreprise, 245 heures (soit 7 semaines) se déroulera dans un établissement choisi et démarché par le/la stagiaire, du 26 mars au 23 mai 2018. Avant-Mardi aide et conseille le/la stagiaire dans ses démarches. Le suivi en entreprise est individualisé, c’est une relation tripartite qui nécessite de maintenir un lien continu (visite sur site, rendez-vous téléphonique, entretiens…)

Objectifs :

– Mettre en pratique les connaissances acquises précédemment,

– Être confronté.e à la réalité du secteur,

– Favoriser les contacts avec les professionnel.les pour une meilleure insertion à l’issue de la formation.

Nous conseillons aux stagiaires de commencer les recherches dès le démarrage de l’action.

Validation

Attestation de formation, attestation de présence en formation.

Modalités d‘inscription

• Sélection sur dossier, test technique et entretien. 
Le dossier de candidature (en téléchargement dans la partie « Documents à télécharger ») est à remettre au plus tard le lundi 18 septembre 2017 (inclus).

• Si vous êtes pré-sélectionné.e, nous vous convoquerons par mail pour un test d’évaluation et un entretien individuel dans nos locaux, qui auront lieu entre le 22 septembre 2017 et le 13 octobre 2017.

• Réponse finale communiquée au plus tard mi-octobre 2017. Les candidats non sélectionnés recevront un courrier individualisé précisant les raisons du refus.

Limité à 12 places.

Intervenants et partenaires

Intervenants principaux :

      • Patrick Faubert, sonorisateur, agence Ramdam
      • Anthony Duvalle, sonorisateur, agence Ramdam
      • Jean-Luc Petit, sonorisateur, Audio-lum
      • Stéphane Ley, régisseur son

Nos partenaires :

agence Ramdam audio-lum  Studios Césame ToulouseFovéalogo Art'Cade 180x140

 

Merci à tous nos partenaires et à toutes les structures accueillant les stagiaires dans le cadre du stage en entreprise.