Le réseau Printemps

3.1.2.1 Réseau Printemps logoLe Printemps de Bourges inventa Réseau Printemps en 1985 afin de répondre à une demande pressante. Le festival ouvre alors les portes de sa 8e édition, dont l’affiche, subtil mélange de stars confirmées et de talents prometteurs attire un public chaque année plus nombreux, plus avide de nouvelles musiques.

En effet, la force du Printemps est de présenter à la fois de grandes vedettes dans de grandes salles, mais aussi, et depuis ses débuts, d’exposer des artistes singuliers tenus à l’écart des médias et d’inviter ainsi le public à l’ouverture, à la découverte de genres innovants.

Les journalistes, les professionnels ne sauraient donc non plus manquer un tel événement.

Quant aux jeunes artistes, ils ne pourraient trouver meilleur tremplin, plus belle vitrine.

Le Printemps de Bourges installe à leur intention des Scènes Ouvertes, une tradition qui va perdurer mais dont la capacité d’accueil se révèle rapidement insuffisante.

L’idée germe alors d’une sélection sur cassettes menant à des Tremplins du Printemps intégrés à la programmation officielle. Mais la demande ne cesse de grandir, les cassettes d’affluer, par dizaines, puis par centaines, par milliers.

L’équipe du festival décide donc de créer un réseau d’antennes sur tout le pays, en s’appuyant sur des professionnels associés qui ont commencé dans leur région un travail d’exploration, de repérage local, et déjà établi un début de circuit parallèle, underground.

En 1985, Réseau Printemps lance les Découvertes du Printemps de Bourges. L’association ne compte encore que trois Antennes régionales ; elles seront huit l’année suivante, puis vingt-deux dès 1988. Bientôt, leur maillage couvrira tout le territoire, et au-delà, jusqu’aux pays francophones, Québec, Suisse, Belgique, Réunion. À partir de 2000, les sélections s’organiseront également selon quatre esthétiques (rock, chanson, électro, hip hop) pour plus d’homogénéité.

D’emblée, la moisson est prodigieuse. Et rapidement, les Découvertes du Printemps de Bourges vont atteindre une audience et un prestige à ce jour inégalés. Elles deviennent un des attraits majeurs du festival, le lieu où se pressent les professionnels en quête des artistes de demain, qu’ils se nomment Juliette, Jeanne Cherhal, Anaïs, Cocoon, Hocus Pocus, Concrete Knives, Juveniles ou François and The Atlas Mountains – pour n’en citer que quelques-uns parmi bien d’autres.

En 2012, bye bye les Découvertes, hello les iNOUïS ! L’opération des Découvertes du Printemps de Bourges Crédit Mutuel change de nom et devient les iNOUïS du Printemps de Bourges Crédit Mutuel.

Aujourd’hui, Réseau Printemps constitue le seul réseau national et régional organisé pour une véritable action culturelle de repérage et d’accompagnement des jeunes artistes vers la vie professionnelle.

Il a acquis la reconnaissance et l’aide de l’ensemble du milieu professionnel (CNV, SACEM, FCM et ADAMI), ainsi que du Ministère de la Culture et de la Communication (DGCA) et de la Ville de Bourges.